Réunifier l’être humain sur le plan physique, psychique et spirituel. Tel est l’objectif du yoga qui, avant d’être une pratique physique, est une véritable philosophie. Pratiquer le yoga, c’est donc cultiver à la fois son corps et son “moi” intérieur. Mais quels sont ses bienfaits concrets sur l’organisme ? Les explications d’une yogini professionnelle.



detox week end est une activité physique. On croit bien souvent qu’il s’agit juste de s’asseoir et de marmonner « ommm » en respirant des bouffées d’encens. Mais au yoga, on bouge ! Avant de commencer, il faut d’abord faire le point: où est-ce que j’en suis physiquement ? Prenez un carnet, qui sera votre carnet de route du yoga, et répondez à ces questions :

Le sport : Le sport et moi, est-ce que c’est une véritable histoire d’amour ? Est-ce que je pratique régulièrement une ou plusieurs activités physiques ?
Le sport est-il absent de ma vie ? Est-ce que j’ai une carte de gym que je n’utilise jamais ?
Suis-je du genre à commencer de nouvelles activités (natation, course à pied…) sans m’y tenir sur le long terme ?

Le poids : Mon poids me convient-il ? meilleur tapis de yoga -ce que je veux en perdre (5 kilos, ou 25 kilos) ?
Est-ce que je cherche à prendre du poids, à être plus musclé ?

La santé : Est-ce que je suis en bonne santé ?
Est-ce que j’ai la santé fragile ?
Est-ce que j’ai besoin de récupérer d’une blessure ou d’une opération ?

Un corps plus souple
A DÉCOUVRIR
À lire

Retrouvez d’autres conseils et un guide complet, posture par posture, pour bien s’initier au yoga ou se perfectionner dans Le Yoga malin de Mathilde Piton (Leduc.S)

Travailler la souplesse, c’est tout simplement étirer ses muscles. Oubliez les exercices toniques de la gym à l’école; au yoga, personne ne va vous pousser dans le dos pour que vous soyez capable de toucher vos pieds. Tout va se passer en douceur, par des exercices répétitifs, progressifs et exécutés en toute conscience, et non pas machinalement. Hormis les artistes de cirque, les gymnastes et les danseurs de ballet qui s’entraînent des heures durant depuis leur plus jeune âge, la souplesse n’est pas une chose qu’on a l’habitude de travailler. Le manque de souplesse peut gêner dans certaines postures de yoga et dans la vie de tous les jours: quand j’ai débuté le yoga, j’étais incapable de toucher le sol avec mes mains sans plier considérablement les genoux et m’asseoir par terre en tailleur pendant un moment n’était pas du tout agréable (le yoga favorise l’ouverture et la mobilité du bassin).

Les bénéfices d’un corps plus souple

Des articulations en meilleure santé. Chevilles, genoux, hanches, coudes, poignets : ça bouge mieux, avec plus de fluidité, et on y gagne en mobilité. Un corps plus détendu et une meilleure posture générale. Les tensions sont relâchées !

Vous vous dites peut-être que vous aurez l’air ridicule en cours si vous n’êtes pas souple. vacances yoga ce n’est pas un bon argument pour ne pas se mettre au yoga : est-ce que vous renonceriez à apprendre le tennis juste parce que vous ne savez pas tenir une raquette ? La souplesse, ça se travaille. Lentement, mais sûrement. Et ce n’est pas parce qu’on n’est pas souple qu’on fait « mal » du yoga : chacun son rythme !

Je suis trop souple ! Si vous êtes déjà très souple, le yoga vous aidera à bien engager les muscles pour ne pas vous blesser et prendre soin de vos articulations.