Un équipement running adapté à son niveau et sa morphologie est le b.a.-ba pour profiter des plaisirs de la course à pied en tout confort et surtout sans malmener son corps. Mais quel est l’équipement idéal ? Comment distinguer le nécessaire du superflu ? Afin de vous aider à choisir, nous avons effectué une checklist pour les trois niveaux de course suivants : débutant, intermédiaire et expert. En fin d’article, vous trouverez par ailleurs les 5 conseils d’une podologue pour se mettre à la course à pied.

Coureur débutant : l’équipement de base
Lorsque l’on débute la course à pied, rien ne sert d’acquérir d’emblée une panoplie complète du runner. Un équipement de base suffira amplement, à savoir : des chaussures, un t-shirt, un short et des chaussettes de course. Le plus important reste le choix des « chaussures qui doivent être souples, légères, confortables et universelles », selon Carole Moutairou, podologue à Meyzieux. Les femmes pourront également ajouter une brassière de sport afin que leur poitrine soit bien maintenue pendant l’effort.

Débuter la course à pied : 5 conseils d’une podologue
Vous souhaitez vous mettre au running ? chaussures running homme
 , podologue à Meyzieu, vous livre 5 conseils pour commencer en douceur et éviter de vous blesser.

Effectuez une visite complète chez votre médecin traitant afin de vous assurer qu’il n’existe aucune contre-indication (poids, maladie cardio-vasculaire) à la pratique de la course à pied.
Choisissez bien votre équipement: des chaussures, sous-vêtements et t-shirts adaptés sont indispensables pour courir confortablement. Contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas parce qu’une paire de chaussure est chère, qu’elle est adaptée à notre pied ! La chaussure doit être souple, légère, confortable et universelle.
Soyez progressifs dans vos efforts afin de laisser le temps de s’adapter à votre corps. Il faut savoir s’écouter et bien doser les exercices. Dans un premier temps, il est par exemple conseillé d’alterner marche rapide et course. De même, variez les surfaces progressivement, le geste n’étant pas répétitif. Ainsi, votre pied s’adaptera en douceur aux différents reliefs.
Ralentissez si des douleurs surviennent. Lorsque l’on débute la course à pied, nul ne sert de se focaliser sur ses performances. Mieux vaut s’entraîner sur la même distance plusieurs fois par semaine que de réaliser une très grande distance une fois par semaine. Si vous êtes sujets à des raideurs, vous pouvez les assouplir en étirant les muscles de la jambe lors de une à trois séries de 30 secondes.
Surveillez les symptômes de pathologies comme les tendinites (notamment d’Achille), bursites et fasciites dues à une sur-sollicitation des pieds et des genoux. Lorsque le corps n’a pas l’habitude de travailler, il faut donc redoubler de prudence.
N’hésitez pas à vous rendre chez un podologue afin d’effectuer une analyse biomécanique aussi bien en statique qu’en dynamique (dans le cadre de la prévention des pathologies).
Niveau intermédiaire : les essentiels pour préparer une course
Vous courez deux à trois fois par semaine afin de vous entrainer pour l’une de vos toutes premières compétitions sur 5 ou 10 km ? En plus d’acquérir certains vêtements du pack débutant en double, nous vous conseillons de vous équiper d’une veste coupe-vent et imperméable ainsi que de collants de running et d’un t-shirt à manche longue. chaussures course homme
 de courir dans de bonnes conditions qu’il fasse froid ou chaud ou qu’il pleuve. Enfin, l’utilisation d’un tracker d’activité est tout indiquée si vous souhaitez suivre vos progrès tout au long de la préparation tandis que des écouteurs de sport se révéleront pratiques pour vous motiver avec de la musique ou des podcasts.

Runner expert : s’équiper pour courir de nuit, l’hiver et sous la pluie
La plupart des marathons ayant lieu au printemps, à l’instar de ceux de Paris et de Londres, les runners doivent s’entraîner l’hiver. Il est donc primordial de choisir un équipement permettant de courir au sec et au chaud lorsque les températures sont basses, mais aussi d’opter des accessoires taillés pour les entraînements de nuit. Sous-vêtements thermiques, t-shirt respirant, coupe-vent, gants et lampe frontale font partie des indispensables pour s’entraîner par tous les temps.